Voici ma première terrine de campagne... et je suis plutôt fière de moi !

DSC03463DSC03445DSC03442

Petit à petit, elle se dévoile...

... pour finir sur une belle tartine...

DSC03465

La recette provient de "Vous prendrez bien un peu de terrine ?" de Stéphane Reynaud, que j'avais acheté un peu sur un coup de tête mais dont je ne regrette pas du tout du tout l'achat. Je vous le conseille, les recettes sont super.

En plus faire ses terrines soi-même, cela coûte bien moins cher que de les acheter dans le commerce pour un résultat beaucoup plus naturel et dans le cas présent avec peu de préparation et aucune difficulté.

Pour une petite terrine + 1 petit pot (j'ai fait la moitié de la recette du livre)
200g de poitrine fraîche
150g d'échine
150g de foie de cochon (ou de volailles dans le cas présent)
barde de cochon (la mienne s'est rétractée à la cuisson)
2 oignons
2 échalotes
2 gousses d'ail
3 brins de persil
1 brin de thym (frais ou séché)
1 feuille de laurier
2,5cl de rhum
1 oeuf
5cl de crème liquide
huile d'olive
muscade
1CS de sucre
sel, poivre

Faites fondre le sucre dans le rhum.

Épluchez les oignons, les échalotes et l'ail. Hachez grossièrement le tout et faites-le dorer à l'huile d'olive, puis ajoutez le rhum sucré, faites flamber et laissez caraméliser.

Hachez à la grosse grille l'ensemble des viandes (ou demandez à votre gentil boucher de le faire pour vous !), mélangez avec l'oeuf et la crème liquide puis ajoutez la muscade. Mélangez le tout avec la fondue d'oignons, d'échalotes et d'ail puis assaisonnez.

Hachez le persil, effeuillez le thym et mélangez le tout. Moulez la farce dans une terrine, posez une feuille de laurier et faites un quadrillage de barde.

Enfournez à 180°C au bain-marie pendant 1h30 (2h si vous faites le double de préparation).

Gardez la terrine 48h au frais avant de la déguster. A consommer froid.

Nous l'avons dégustée avec un pain aux noisettes et abricots secs. En revanche, n'hésitez pas à bien saler et poivrer, la mienne est un peu fade, nous rajoutons donc un peu de sel sur nos tartines et un petit cornichon.